Chapitre 3 - Bâtissez une motivation pérenne et saine chez l'enfant

La carotte ou le bâton, comment rendre une séance vraiment efficace ?

Fiche récapitulative

Cette idée vient d’un vieux proverbe disant que pour faire avancer un âne, il faut soit une carotte, soit un bâton.

Le bâton est-il efficace pour améliorer l’apprentissage ?

Le bâton peut être sous la forme de punitions ou de remarques désobligeantes, c’est une manière consciente ou non de faire payer à l’enfant ou au jeune de ne pas réussir suffisamment bien.

Or de nombreuses études viennent confirmer notre expérience et notre ressenti sur l’usage de punitions dans les apprentissages.

🚫 L’utilisation du « bâton », n’est jamais positive pour les enfants ou des jeunes et surtout pour ceux qui sont en difficulté scolaire. Une punition n’aidera jamais à vraiment motiver un enfant.

Même s’il travaille plus sous la menace, et que ses résultats s’améliorent légèrement, sa vraie motivation, la motivation à apprendre et à comprendre, s’en retrouve diminuée.

Et qu’en est-il de la carotte ?

Les récompenses peuvent être très utiles dans certaines situations

Revenons sur le « dans certaines situations ». Les récompenses peuvent elles-aussi être contreproductives. Deux scénarios sont possibles :

Scénario 1 : L’enfant ou le jeune a déjà une motivation en lui.

Il peut être motivé parce qu’il a de l’ambition et veut réussir, parce qu’il veut faire plaisir à ses parents, parce qu’il a envie de comprendre, etcétéra. Dans ce cas, ce n’est pas nécessaire d’utiliser une récompense pour le motiver, et cela pourrait même être contreproductif.

Scénario 2 : L’enfant ou le jeune est complètement démotivé.

C’est souvent le cas des enfants ou des jeunes qui ont d’importantes difficultés à l’école. Leurs difficultés ont fini par leur faire perdre la motivation qu’ils avaient en eux, et c’est seulement après avoir recommencé à comprendre et à réussir qu’ils retrouveront progressivement cette motivation.

Alors, en attendant qu’ils la retrouvent, l’utilisation de récompenses peut être une bonne solution pour les motiver à apprendre et travailler. Mais quelle récompense offrir ?

Option 1 : une expérience ou un objet

La récompense est souvent symbolique, surtout pour les enfants. Vous n’avez pas à faire quelque chose de compliqué : un petit jouet, une sortie ensemble, un repas qui lui plaît, inviter un ami, etc.

De manière générale, privilégiez une expérience plutôt qu’un objet. Cela laisse un bon souvenir sur le long terme et empêche l’enfant de se lasser des fruits de son travail.

🚫  Nous vous déconseillons toutefois de donner des bonbons, des sodas ou des sucreries comme récompense. Le sucre a un impact néfaste sur le cerveau et est très mauvais pour la concentration.

Option 2 : avec un système de point bonus

Ce système est simple, pour obtenir une récompense, l’enfant ou le jeune doit obtenir un certain nombre de points bonus, lesquels sont matérialisés (billes, pièces, papier, cartes…).

Mise en place :

Vous donnerez des points à chaque réussite, sans jamais en enlever bien entendu, pour ne pas être dans la punition. Il faut évidemment que vous ayez défini à l’avance le nombre de points bonus nécessaires pour obtenir la récompense.

L’objectif est de toujours avancer. Par exemple, si l’exercice est trop difficile et que l’enfant ou le jeune ne réussit pas, alors vous pouvez quand même essayer de lui donner 1 point, en valorisant une de ses petites réussites. Puis vous ferez attention à ajuster le niveau de l’exercice pour la suite.

Par contre si votre enfant réussit bien alors vous pouvez lui donner plusieurs points, pour le féliciter. Peu à peu, vous pourrez espacer le temps entre chaque récompense en augmentant légèrement le nombre de points nécessaires sans pour autant dévaloriser ses efforts.

Une question ? Une remarque ?

1 + 6 =