Chapitre 3 - Bâtissez une motivation pérenne et saine chez l'enfant

Challenge & stress, comment bien utiliser les petits défis avec un enfant ?

Fiche récapitulative

Est-ce que c’est utile de faire des petits défis pour vos enfants ? D’instaurer une ambiance de challenge quand vous travaillez ? Est-ce que cela va les aider ? Ou au contraire les paralyser ?

Eh bien la réponse est simple, cela dépend des enfants ! Et c’est à vous de déterminer si c’est pertinent ou non d’utiliser des défis avec votre enfant !

Il est probable que vous ayez déjà une idée sur le goût ou non qu’a votre enfant pour les défis. Arrivez-vous à situer plus ou moins votre enfant sur ce spectre ?

La réponse à la question du challenge est donc simple, observez les comportements de votre enfant face aux défis.

Vous pouvez aussi lui demander ce qu’il en pense, mais ne vous formalisez forcément sur sa réponse, les enfants ne sont pas toujours conscients de leur rapport au défi.

Faut-il mettre des pièges ?

Evitez les pièges car ceux-ci sont sont très souvent contre-productifs. S’il y en a, prévenez votre enfant qu’il y a un piège quelque part, voire en fonction de son niveau, donnez-lui un indice pour éviter de tomber dans le piège.

Adaptez les défis au niveau de l’enfant

Adaptez toujours les défis au niveau de votre enfant. Il doit être capable de réussir ! Idéalement, il faudrait qu’il réussisse la plupart du temps les défis que vous lui donnez. Pas toujours, mais souvent !

Quel rythme de progression adopter ?

Lorsqu’il est possible de quantifier la difficulté, la différence de difficulté entre chaque défi ne devrait pas dépasser +15 à 20%. Par exemple, il ne faudra pas faire plus de 10 fautes sur le premier paragraphe pour gagner le 1er défi, puis moins de 8 pour le second.

Lorsqu’il n’est pas possible de quantifier la chose, adaptez-vous à l’exercice en gardant à l’esprit que le rythme doit être très progressif.

Une question ? Une remarque ?

8 + 10 =