badge super parent
badge super parent

L’importance de l’environnement chez Montessori

Maria Montessori accordait beaucoup d’importance à la question de l’environnement pour les enfants de ses écoles. Alors qu’en est-il ? Est-ce que l’environnement est important pour des enfants en difficulté scolaire ?

L’environnement est un élément clé en Montessori, il est généralement cité comme l’un des 5 piliers de la méthode Montessori.

Dans cet article, nous allons donc traiter la question de l’environnement et plus précisément les raisons pour lesquelles il est intéressant de créer un environnement spécifique pour l’éducation des enfants. Nous développerons ensuite les caractéristiques de cet environnement.

Le postulat de Maria Montessori est que « l’environnement de l’adulte n’est pas fait pour l’enfant » [source 1]. C’est-à-dire qu’il contient de nombreux obstacles qui se dressent contre le développement naturel de l’enfant.

Source 1 📚

Maria Montessori, « L’enfant », Desclée de Brouwer, 2018, p. 149.

Ainsi, la méthode Montessori propose de créer, au moins dans ses écoles, un environnement qui, cette fois, est adapté aux enfants plutôt qu’aux adultes. Les raisons de la construction d’un tel environnement sont multiples : il s’agit tout d’abord de mettre l’enfant dans une situation dans laquelle il pourra s’épanouir et travailler librement, avec le matériel qu’il souhaite.

De plus, un environnement beau, sécurisé et accueillant, permettra à l’enfant de se sentir à l’aise et en sécurité, en plus de développer son sens de l’esthétique.

L’environnement mis en place dans les écoles Montessori est diamétralement opposé de celui que l’on pourrait retrouver dans les salles de classes traditionnelles avec les bancs attachés aux tables, du mobilier très lourd et rarement adapté à la taille des enfants.

Au contraire, l’environnement Montessori est décrit par Maria Montessori elle-même comme ceci [source 2] :

« ces pièces claires, lumineuses, aux fenêtres basses et décorées de fleurs, aux petits meubles de toutes sortes, comme dans l’ameublement d’une belle maison moderne ; ces petites tables, ces petits fauteuils, ces jolis rideaux, ces armoires basses à la portée de l’enfant qui peut y déposer et y prendre les objets qui souhaite. »

Source 2 📚

Maria Montessori, « L’enfant », Desclée de Brouwer, 2018, p. 151.

L’environnement Montessori peut être séparé en deux catégories.

Tout d’abord le matériel puisqu’il contient tout le matériel spécifiquement conçu pour que les enfants puissent travailler en autonomie. Puisque la question du matériel est abordé plus en détail dans cet autre article, elle ne sera pas traitée ici.

Le second élément constituant l’environnement préparé des écoles Montessori est l’ambiance. Comme cela a pu être observé dans la citation de Maria Montessori, l’ambiance se veut lumineuse, agréable, rassurante et pratique pour des enfants.

Un autre élément est assez important dans l’environnement.

Il doit être calme et ne pas présenter trop de distractions pour permettre à l’enfant de se concentrer sur la tâche qu’il est en train d’accomplir.

Les résultats d’une méta-analyse [source 3] étudiant l’impact de l’environnement sonore sur la compréhension écrite sont très intéressants et permettent de comprendre à quel point l’environnement d’apprentissage est crucial.

Les résultats sont très clairs, que ce soit de la musique ou des personnes parlant à proximité, les distractions sonores ont un impact négatif sur la concentration et les capacités d’apprentissage. Ce point corrobore donc directement le travail que Maria Montessori a réalisé sur la question de l’environnement.

 

Source 3 📚

Vasilev Martin, Kirkby Julie, Angele Bernhard, « Auditory Distraction During Reading: A Bayesian Meta-Analysis of a Continuing Controversy », Perspective on Psychological Science, 2018.

Maintenant que nous avons parlé de la théorie de Maria Montessori sur l’environnement, nous pouvons essayer de répondre la question suivante : Est-ce que l’environnement de travail est important pour les enfants en difficulté scolaire ?

Bien entendu, il convient de préciser que les contextes sont très différents entre les écoles Montessori et les situation de remédiation avec des enfants en difficulté scolaire.

Dans le cas de Montessori, la méthode est pratiquée dans les écoles et l’environnement peut et doit être soigné minutieusement, même si cela peut représenter un certain budget.

Au contraire, dans le cas de la remédiation, l’enfant travaille à la maison, dans un environnement qui n’est généralement pas aménagé pour le travail. Cependant, malgré cette différence, le travail de Maria Montessori sur l’environnement reste intéressant.

Tout comme Maria Montessori, les experts en pédagogie de Sequoia Education affirment qu’il est très important de soigner l’environnement dans lequel travaillent les enfants, même à la maison.

En effet, il semble logique que si l’environnement de travail de l’enfant à la maison ne lui permet pas de se sentir à l’aise et en sécurité, alors son inconfort psychologique l’empêchera de travailler correctement. De plus, si cet environnement présente des distractions alors l’enfant sera perturbé et ne pourra pas se concentrer.

Nous répondons affirmativement à l’interrogation posée précédemment : OUI, il est important de soigné l’environnement dans lequel les enfants travaillent, surtout s’ils ont des difficultés scolaires.

La plupart du temps les enfants en difficulté à l’école ont des problèmes de concentrations et perdent le fil à la moindre distraction, alors il est pertinent de faire en sorte qu’il y ait le moins de distraction possible dans leur environnement.

Avant de terminer avec cet article, nous souhaitions faire une parenthèse sur l’une des pires distractions auxquelles un enfant peut être confronté lorsqu’il travaille : le téléphone. 📞📱

L’âge auquel les enfants ont leur premier smartphone n’arrête pas de diminuer, il est donc important d’aborder cette problématique. En effet, l’âge moyen auquel les enfants reçoivent leur premier téléphone est désormais de 9 ans et 9 mois. [source 4]

 

Source 4 📚

Médiamétrie, « La Parentalité à l’épreuve du numérique », sur commande de l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique (Open), 10 février 2020.

De nombreuses études démontrent l’impact négatif que peut avoir un téléphone sur la concentration et cela est d’autant plus vrai pour les enfants en difficulté scolaire.

Comme cela a été prouvé dans cette étude, la simple présence d’un téléphone portable dans une pièce, même éteint, réduit grandement les capacités cognitives disponibles. [source 5]

Source 5 📚

Adrian F. Ward, Kristen Duke, Ayelet Gneezy, Maarten W. Bos, « Brain Drain: The mere presence of one’s smartphone reduces available cognitive capacity », Journal of the Association for Consumer Research, Volume 2, Number 2, Avril 2017.

De manière analogue aux téléphone, d’autres distractions peuvent être très nocives pour la concentration, comme une télévision allumée. Les écrans font aussi partie de l’environnement, il ne faut surtout pas les oublier lorsque l’on essaie de créer un contexte propice au travail d’un enfant en difficulté scolaire.

Une méthode et des jeux pour un apprentissage épanouissant

Une nouvelle dynamique familiale, confiance en lui / elle, redécouverte de son intégrité, son authenticité, sa joie, son envie d’apprendre, sa curiosité…

Nous proposons un aperçu de la méthode SequoiaEducation. Profitez-en !